Vins de Provence

CARTE D'IDENTITE

Appellations : Côtes de Provence, Coteaux d'Aix en Provence, Baux-de-Provence, Cassis, Bandol, Coteaux Varois, Palette, Bellet et Coteaux de Pierrevert
Climat : méditerranéen
Sols : calcaire, grès et schistes
Le vignoble : 25 000 hectares
Cépages rouges : Grenache, Syrah, Carignan, Cinsault, Tibouren, Mourvèdre et Cabernet Sauvignon
Cépages blancs : Rolle, Ugni blanc, Clairette et Sémillon
Production : 1,3 millions d'hectolitres par an

D’une superficie de 25 000 hectares (3% de la superficie du vignoble français), le vignoble provençal, qui longe la côte méditerranéenne et bénéficie de 3000 heures d’ensoleillement par an, est l’un des plus anciens de France. Il présente une grande diversité de paysages et de sols : calcaire, grès et schistes composent les différents terroirs de la région et permettent aux cépages de s’exprimer au travers de crus très distincts. La Provence, connue majoritairement pour ses rosés, produit également des vins rouges de caractère ainsi que des vins blancs.

LES APPELLATIONS


AOC Côtes de Provence

L'appellation distingue trois appellations localisées en son sein :

  • AOC Côtes de Provence-Sainte-Victoire

  • AOC Côtes de Provence-Fréjus

  • AOC Côtes de Provence La Londe 

AOC Coteaux d’Aix en Provence
AOC Baux-de-Provence
AOC Cassis
AOC Bandol
AOC Coteaux Varois
AOC Palette
AOC Bellet
VDQS Coteaux de Pierrevert
Les Eaux de Vie
AOR Eaux de Vie de Marc originaire de Provence
AOR Eaux de Vie de Vin originaire de Provence

LES CEPAGES

Les cépages blancs

Le Rolle : cultivé depuis toujours en Provence, il donne des vins aux parfums d'agrumes et de poire, gras et équilibrés, d'une grande finesse de corps et d'arômes.

L’Ugni Blanc : Ce cépage d'origine toscane permet d'obtenir un vin clair et fruité, d'une grande finesse.

La Clairette : ce très ancien cépage de Provence produit peu mais offre des vins aromatiques et bouquetés aux notes de fruits à chair blanche.

Le Sémillon : utilisé en faible proportion, ce cépage apporte au vin de la puissance aromatique, du gras, de la rondeur et une belle élégance avec des nuances de fleurs blanches et de miel.

Le bourboulenc blanc ou doillon : discret en Provence, ce cépage apporte aux vins une touche de finesse et de rondeur.

Les cépages rouges

Le Grenache : originaire d'Espagne, il est très employé dans les Coteaux d'Aix-en-Provence. Il donne aux vins jeunes des arômes élégants de petits fruits rouges, puis, avec l'âge, il évolue vers des notes plus épicées et animales. Il apporte alors au vin du gras, de l'ampleur et de la puissance.

La Syrah : il donne des vins solides et colorés, particulièrement aptes à un vieillissement prolongé car riches en tanins. Avec les années, son évolution apporte au vin des notes caractéristiques de vanille, de havane et de fruits rouges confits.

Le Carignan : il donne des vins charpentés, généreux et colorés qui constituent une excellente base d'assemblage.

Le Cinsault : d'origine provençale, ce cépage est largement utilisé en Provence pour l'élaboration des vins rosés, il apporte au vin fraîcheur, finesse et fruité, nuançant la puissance d'autres cépages.

Le Tibouren : cet authentique provençal, délicat et élégant, offre aux rosés la finesse de ses arômes et la richesse de son bouquet. Il est le partenaire privilégié des autres cépages provençaux.

Le Mourvèdre : ce cépage donne des vins charpentés aux tanins fins et bien affirmés exprimant dans leur jeunesse des arômes de violette et de mûre. Son velouté et sa souplesse, accompagnés de notes caractéristiques d'épices, de poivre et de cannelle, se révèlent après plusieurs années de vieillissement.

Le Carbernet-Sauvignon : peu répandu en Provence, il apporte au vin une charpente tannique qui facilite le vieillissement : son nez caractéristique de poivron vert et de cassis le distingue des autres cépages.


LES SOLS


Deux grands ensembles géologiques, l'un cristallin et l'autre calcaire, coexistent en Provence. Toute la zone ouest et nord du vignoble provençal est constituée d'une alternance de collines et de barres calcaires sculptées par l'érosion. Plus à l'Est, face à la mer, affleurent les massifs cristallins des Maures et du Tanneron. En règle générale, les sols de la Provence viticole sont pauvres, bien drainés mais souvent sensibles à l'érosion. Ces terrains peu profonds, sans excès d'humidité, conviennent parfaitement à la plante méditerranéenne qu'est la vigne.

LE CLIMAT

Un climat méditerranéen, ensoleillé, chaud et sec.
L'ensoleillement est la première caractéristique du climat provençal avec 2700 à 2900 heures par an.
Comme toute zone méditerranéenne, la Provence reçoit ses précipitations, parfois violentes, en automne et au printemps. Les étés sont secs et chauds, parfois brûlants dans l'intérieur, lors des journées sans vent.

Les vents sont nombreux en Provence et font partie intégrante du climat de la région. Le plus fort et le plus connu est bien entendu le Mistral. Glacial en hiver après avoir glissé sur les neiges alpines, il apporte en été une certaine fraîcheur. Violent et capricieux, le Mistral n'en possède pas moins une qualité remarquable pour le vignoble provençal : vent très sec, il protège la vigne des attaques des maladies liées à l'humidité.

L’HISTOIRE

Lorsque l'on savoure un vin de Provence, c'est un peu d'histoire que l'on déguste. Une histoire qui a débuté il y a 2 600 ans, quand les Phocéens fondent Marseille et introduisent pour la première fois en France, une fabuleuse plante : la vigne.

A partir du IIe siècle avant J.-C., les Romains s'installèrent sur les terres ligures colonisées quatre siècles plus tôt par les Phocéens. Ils y développèrent la culture de la vigne et y organisèrent la Provincia Romana: la Provence. C'est l'époque de la fondation du port militaire de Fréjus, et de la ville d'Aix-en-Provence. Puis Rome étend son empire et la vigne se glisse dans les pas des conquérants. C'est ainsi que le vignoble se fixe progressivement dans d'autres régions.

Après la chute de l'Empire Romain, il faudra attendre le Haut Moyen Age pour voir la vigne se développer à nouveau en Provence, sous l'influence cette fois des grands ordres monastiques.
A partir du XIVe siècle, les grandes familles nobles, les notables du royaume puis les grands officiers de l'armée royale vont acquérir et gérer de nombreux vignobles provençaux et construire les fondations de la Provence viticole moderne.

Bien que touchée plus tardivement que les autres vignobles français, la Provence est atteinte, à partir de 1880, par le phylloxera vastatrix.  Le greffage des plants français sur des plants américains résistants au phylloxera apporta la solution technique à la crise et permit de reconstruire le vignoble. Au prix de gros efforts techniques et financiers, le monde viticole provençal se rétablit peu à peu.

Au tout début du XXe siècle, de nouvelles difficultés, liées à la surproduction, apparaissent. C'est à cette époque que de nombreux viticulteurs sentirent la nécessité de se grouper pour mieux faire face aux difficultés. Le mouvement coopératif était né. En 1935, l'Institut National des Appellations d'Origine (INAO) est créé. Il reçoit pour mission la définition et la fixation par décret du terroir et des conditions de production de chaque appellation d'origine. Pour préserver et renforcer l'identité de leurs vins, les viticulteurs provençaux, forts de leurs 2 600 ans d'histoire, commencent alors la longue marche vers l'Appellation d'Origine Contrôlée.

 

Articles:

Connaître et déguster les vins de Provence

Les meilleurs accords autour des vins de Provence

Route des vins de Provence

site des vins de Provence

 

N'hésitez pas à nous contacter  au 02/735.68.80 pour  de plus amples informations sur nos vins de Provence.

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site