La Vallée du Rhône

Carte d'identité

Appellations : Côtes du Rhône Septentionales, Côtes du Rhône Méridionales et Côtes du Rhône Villages 
Sous-régions : Rhône-Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon
Climat : tempéré méditerranéen avec des influences montagnardes et continentales
Sols : granite, silice, sable, calcaire et argile
Le vignoble : 79 000 hectares
Cépages : Syrah, Grenache et Mourvèdre
Production : 1,5 millions d'hectolitres par an

Identité

La Vallée du Rhône c’est 250 km du nord au sud, un vignoble de 79 000 hectares et 6000 exploitations viticoles (en 2009) qui font de la région le 2ème vignoble français d'AOC en superficie et en production. De Vienne à Nîmes et Avignon, jusqu’aux confins du Luberon, une multiplicité de vignobles s’étendent sur les deux rives du fleuve-roi, depuis toujours axe de communication privilégié entre le monde méditerranéen et l'Europe septentrionale. La Coopération, très présente dans la région avec 95 caves et 5 groupements de producteurs, produit près de deux tiers des volumes (2 912 530 millions d'hl ont été récoltés en 2009), aux côtés de quelques 1560 caves particulières. La nette séparation observée entre le nord et le sud de la Vallée, tant au niveau des types de sols, de climats, que de cépages détermine deux régions distinctes : les Côtes du Rhône Septentrionales dans le nord (de Vienne à Valence) et les Côtes du Rhône Méridionales dans le sud (de Montélimar à Avignon). Climats, sols et cépages conditionnent la typicité des vins de la région.


Sols

Façonnés par des mouvements de la couche terrestre de plusieurs millions d’années, les sols sont aujourd’hui constitués de quatre types de roche : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. Cette roche, qui joue un rôle essentiel dans la régulation de l’alimentation en eau de la vigne, est à l’origine des arômes et des goûts spécifiques des vins du Rhône. Les sols à galets aux terres argileuses, les sols caillouteux “ argilo-calcaires ” et les sols d’épandages caillouteux sont particulièrement propices à l’élaboration de vins de garde. Leur particularité consiste à offrir à la vigne une alimentation en eau régulière et à lui restituer, pendant la nuit, la chaleur emmagasinée le jour par les cailloux.  Les sols loessiques et sablonneux lui offrent une alimentation hydrique plus contrastée et conviennent mieux à l’élaboration des vins blancs, rosés et vins rouges plus légers.
Au nord, sur la rive gauche, où la vigne pousse sur des coteaux escarpés ou sur des terrasses granitiques étroites, on trouve les crus réputés : Côte-Rôtie, Condrieu, Château-Grillet, Saint-Joseph, Hermitage, Crozes-Hermitage, Cornas et Saint-Péray. Au sud de Montélimar, où les reliefs sont plus doux, la vigne pousse le long des rivières ou à flan de petites collines, sur des sols d’origine calcaire recouverts d’alluvions.


Climat

Le mistral qui souffle dans la région est un élément fondamental de la vallée du Rhône.
Le sud de la Vallée se caractérise par des températures très élevées et des pluies irrégulières qui se présentent souvent sous forme d’orages parfois très violents. Le nord, présente un climat plus frais, qui nécessite une orientation des parcelles favorisant un ensoleillement maximum pour assurer le bon développement de la vigne.


Cépages

L'encépagement varié de la Vallée du Rhône provient de trois zones viticoles. Le Cinsault, la Clairette, le Bourboulenc sont originaires des régions méditerranéennes françaises. Le Grenache, le Carignan et le Mourvèdre sont venus d'Espagne tandis que La Syrah, la Roussanne, la Marsanne et le Viognier seraient issus de la vigne sauvage des forêts dauphinoises.

Les cépages rouges

Le grenache noir
Cépage majoritaire en Châteauneuf-du-pape, Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages, il produit, en mono cépage, des vins très alcooliques, corsés, capiteux, d’une belle couleur rouge mordoré et en assemblage, de bons vins de garde. Parmi les arômes développés par les vins issus du grenache noir on retrouve la banane, le brûlé, le cacao, le café, le cassis, la framboise et les fruits à noyau bien mûrs.

La Syrah
Cépage roi des Côtes du Rhône septentrionales, la Syrah fait partie de l’encépagement de nombreuses AOC (Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages, Côte Rôtie, Cornas, Saint-Joseph, Hermitage, Crozes-Hermitage et Châteauneuf-du-pape) et donne des vins très colorés dégageant des arômes de violette, de poivre et de cuir notamment.

Le Mourvèdre (antioxydant du Grenache)
Disposant d’un pouvoir antioxydant, il prolonge la fraîcheur et enrichit les arômes de certains rosés. Assemblé la plupart du temps avec d'autres cépages comme le grenache noir et la syrah, l’intensité et la qualité de ses arômes augmentent avec le vieillissement des vins.
Présent dans l'encépagement des vins Tavel, Lirac, Costières de Nîmes, Châteauneuf-du-pape rouge, Côtes du Rhône rouge et rosé, Côtes du Rhône Villages rouge et rosé, Côtes du Ventoux, Côtes du Luberon et Coteaux de Pierrevert, il dégage des parfums empyreumatiques (bois de cèdre, cuir, tabac) et des arômes de fleurs d'acacia, cannelle, champignon frais, notes animales de musc, notes d'épices, notes poivrées, pruneau, réglisse, résine, sous bois, truffe, vanille…

Le Cinsault
Présent dans l'encépagement de plusieurs appellations telles que Châteauneuf-du-pape, Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Village et Tavel, le cinsault entre dans la composition des vins rouges et rosés auxquels il apporte souplesse et fruité. Il donne généralement  un vin peu alcoolique et permet des assemblages à boire rapidement. Les vins issus de la culture en coteau, sont souple, moelleux et d’une belle couleur rouge. Au niveau aromatique, le cinsault  donne des arômes d’amandes, de fleur de tilleul, de framboise, de noisette, ...

La Cournoise noire
Très peu cultivé aujourd’hui, ce cépage originaire d’Espagne, confère dans l’assemblage des notes fruitées et épicées. Présent dans l'encépagement des vins Châteauneuf-du-pape, Gigondas, Vacqueyras, Rasteau, Côtes du Rhône, Côtes du Ventoux, Côtes du Luberon, il donne un vin assez fin, de couleur foncée et brillante et donne des arômes d’épices, de mûre, de prune, ...

Muscardin noir (rare)
Cépage utilisé dans le Châteauneuf-du-Pape, il apporte à l’assemblage un bouquet floral et une délicieuse fraîcheur.

Camarèse et Vaccarèse noir (rare)
Leur originalité aromatique modère l’ardeur du Grenache dans l’assemblage de certains vins auxquels ils apportent finesse et structure.

Le Picpoul blanc et noir (rare)
Principalement cultivés dans le Gard et parfois à Châteauneuf- du-Pape, ce cépage offre un bouquet fleuri et de fruité, une forme élégante, peu tannique et fine.

Le Terret noir
Seulement cultivé à Tavel et à Châteauneuf-du-Pape, il donne des vins peu colorés et légers, au bouquet élégant.

Le Grenache gris et la Clairette rose (rare) sont principalement réservés à l’élaboration des vins rosés.


Les cépages blancs

L’Ugni blanc
Ce cépage, qui donne un vin pâle et fin, apporte en assemblage la touche acide permettant de relever certains cépages trop souples.

Le Grenache blanc
Probablement originaire d’Espagne, il donne des vins blancs assez corsés, peu acides, ronds et longs en bouche. Présent dans l ‘encépagement des AOC Châteauneuf-du-Pape, Lirac, Tavel, Vacqueyras, Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône, il dégage des arômes de narcisses, de fleurs de troène,…

La Clairette blanche
Typiquement méridional, ce cépage sensible à l’oxydation donne des vins frais, onctueux, fins et complexes, aux arômes de fleurs, de pommes, fenouil, tilleul... Présente dans l’encépagement de nombreuse AOC, elle est vinifiée seule pour les appellations Clairette du Languedoc, Clairette de Bellegarde et Coteaux de Die, et associée au muscat blanc à petits grains pour l’élaboration de la Clairette de Die.

La Marsanne
Souvent associée à la roussanne, on la reconnaît à ses arômes floraux et de noisette qui se développent parallèlement au vieillissement du vin. Présente à Crozes-Hermitage, Hermitage, Saint-Joseph, Saint-Péray, Côtes du Rhône Villages, Côtes du Rhône, Corbières et Cassis, elle donne aussi l’élaboration d'excellents vins pétillants dont le plus connu est le Saint-Péray. Au nez, on retrouve des arômes d’abricots séchés, d’acacia, de cire d'abeille, de coing, d’épices, de fruits secs (amande, noisette et noix), de litchis frais, de miel, de pêche blanche, de pomme cuite, de réglisse...

La Roussanne
Ce cépage est souvent associé à d’autres cépages blancs, pour leur donner un supplément aromatique et un peu plus  d’élégance. Utilisé dans l’élaboration des Crozes-Hermitage, Hermitage, Saint-Joseph, Saint-Péray, Châteauneuf-du-Pape,  Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône, la Roussane présente des arômes originaux d'abricot, d'aubépine, de café vert, de chèvrefeuille, de miel, de narcisse, de racine d'iris, ... .

Le Bourboulenc
Présent à Lirac, Tavel, Vacqueyras, Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône, il donne des vins blancs frais, faibles en alcool, aux arômes floraux qu’il faut boire jeunes.

Le Viognier
Présent dans un grand nombre de Vins de Pays du sud de la France où il est souvent vinifié seul, il fait également partie de l’encépagement des Condrieu, Château-Grillet, Côte-Rôtie, Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône où il est assemblé à d’autres cépages pour en enrichir le bouquet de ses arômes d’abricots, d’aubépine, de boisé, de chèvrefeuille, cire, coing, épices, fleur d'amandier, fruits secs, grillé, iris, mangue, miel d'acacia auquel l'âge apporte une touche de muse, minéraux, pain d’épices, pêche, tabac, tilleul, violette, ...

Naissance de l’AOC… et des AOC !

Attachée à la qualité de ses vins, la Vallée du Rhône contribua grandement à la création des appellations viticoles françaises. Dans les années 1930, le Baron Le Roy, vigneron à Châteauneuf du Pape, fit reconnaître les caractéristiques de cette appellation, et en obtint la dénomination de l’Appellation d’Origine Contrôlée en 1933. Son cahier des charges servi plus tard de modèle à tous les décrets d’AOC : délimitation de l’aire d’appellation, cépages, usages, méthodes culturales, degré alcoolique minimal, vendange. Son action consacra également l’ancienne dénomination des Côtes du Rhône. Enfin, le Baron participa à la création de l’INAO, qu’il présida de 1947 à 1967.

Les appellations

Les 16 " grands " Côtes du Rhône

On trouve huit Crus dans le nord de la vallée du Rhône : les Crus des Côtes du Rhône septentrionales.

AOC Château-Grillet, 4 hectares.
AOC Condrieu, 147 hectares.
AOC Cornas, 116 hectares.
AOC Côte-Rôtie, 253 hectares.
AOC Crozes-Hermitage rouge et blanc, 1497 hectares (le plus grand vignoble des crus Côtes du Rhône).
AOC Hermitage rouge, blanc et vin de paille, 134 hectares.
AOC Saint-Joseph rouge et blanc, 1158 hectares.
AOC Saint-Peray et AOC Saint-Peray Mousseux, 75 hectares.

Les autres AOC de la Vallée du Rhône septentrionale : AOC Châtillon-en-Diois blanc, AOC Châtillon-en-Diois rosé et AOC Châtillon-en-Diois rouge. AOC Clairette de Die et AOC Clairette de Die méthode Dioise Ancestrale, AOC Crémant de Die et AOC Coteaux de Die, 1480 hectares.

Huit crus sont situés dans le sud de la vallée du Rhône : les Crus des Côtes du Rhône méridionales

AOC Châteauneuf-du-pape rouge et AOC Châteauneuf-du-pape blanc, 3160 hectares.
AOC Lirac rouge, AOC Lirac rosé et AOC Lirac blanc, 747 hectares.
AOC Tavel rosé et AOC Tavel Primeur rosé, 946 hectares.
AOC Gigondas rouge et AOC Gigondas rosé, 1 226 hectares.
AOC Vacqueyras blanc, 1 300 hectares au pied des dentelles de Montmitail.
AOC Beaumes de Venises, 581 hectares.
AOC Rasteau, 987 hectares.
AOC Vinsobres, 450 hectares. 

Les autres appellations

L'appellation Régionale Côtes du Rhône (rouge, rosé, blanc, Primeur rouge et Primeur Rosé), représente 37463 hectares en 2009.

L'appellation Côtes du Rhône Villages (blanc, rosé et rouge), représente 10239 hectares en 2009 dont les AOC Côtes du Rhône Villages avec mention du nom de commune (17 au total) représentent 6598 ha.

Au sein des appellations Vins Doux Naturels on retrouve l’AOC Muscat Beaumes-de-Venise (493 ha) et l’AOC VDN Rasteau (38 hectares).

AOC Clairette de Bellegarde, 15 hectares.

Histoire : un vignoble parmi les plus anciens

Cultivée à partir du 1er siècle de notre ère, la vigne du nord de la Vallée du Rhône se développa et fit rapidement concurrence aux vignobles italiens. De cette époque datent la construction de la villa gallo-romaine du Molard, la plus importante cave de vinification romaine identifiée à ce jour (Donzère), et le développement des ateliers d'amphores (dolia, jarres) de la région. La ville et le vignoble de Vienne, développés par les Romains, jouirent d’une renommée immédiate, qui permit l’export de ses vins dans l’empire. L’effondrement de ce dernier fut fatal au développement des vignobles, soudain privés de débouchés, sauf pour celui du Rhône septentrional qui approvisionnait la ville de Lyon. Au Moyen-âge, c’est l’influence de l’Église qui permit à la viticulture de redémarrer et ce dans toute la France.

Le vin des Papes

La légation du Comtat Venaissin au Pape Grégoire X le par le Roi de France Louis VIII en 1274 amena les Papes à s’installer en Avignon dès le XIVème siècle. Amateurs des vins de la région, ils contribuèrent à la plantation d’un important vignoble autour de la ville. Un peu plus au nord, le port de Roquemaure (Gard) devint, à la fin du XVIIème, un grand centre d’expédition par voie fluviale. Les vins de la "Côste du Rhône", alors très réputés, firent l’objet dès 1650 d’une réglementation afin d’en garantir la provenance et  la qualité. En s'étendant aux vignobles situés sur la rive gauche du Rhône la Côste du Rhône devint, au milieu du XIXème siècle, les Côtes du Rhône.  La notoriété que la région avait acquise au fil des siècles, ne fut cependant validée par les Tribunaux de Grande Instance de Tournon et d'Uzès qu’en 1936.

A ne pas manquer:

Fête de la véraison à Châteauneuf du pape : grande fête médiévale autour des meilleurs vins qui a lieu le 1er week-end d’août

Ban des Vendanges des Côtes du Rhône : ensemble de manifestations bachiques, culturelles et festives organisées par les vignerons des Côtes du Rhône qui annoncent les bans des vendanges locaux. Défilés, spectacles, dégustations de vins, raisins et produits locaux, de Vienne à Avignon le 1er samedi de septembre

Sites et articles intéressants:

La dégustation des vins de la vallée du Rhône

Les meilleurs accords autour des vins de la vallée du Rhône

www.vins-rhone.com


N'hésitez pas à nous contacter au 02/735.68.80 pour  de plus amples informations sur nos vins des Côtes du Rhône.

 

 

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site